close
  • Hu chevron_right

    Camille Cerf veut décomplexer les femmes avec les vergetures

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 21 January - 11:09 · 2 minutes

CULTURE - C’est sur le site LiveAlike que l’animatrice télé Camille Cerf a donné une interview afin de promouvoir sa nouvelle collaboration avec la marque de lingerie française Pomm’ Poire.

Miss France 2015 y donne notamment des conseils pour pouvoir mieux s’accepter dans son corps et “apprendre à aimer ses défauts” comme les vergetures . “Par exemple, moi j’ai pas mal de vergetures, j’ai mis du temps a les trouver belles. C’est en voyant mes amies avec des vergetures que je me suis rendue compte que cela ne les rendait pas moins belles, loin de là.” confie-t-elle à LiveAlike .

Les vergetures touchent entre 70 à 80% des femmes et moins de 50% des hommes, rappelle le magazine ELLE .

S’il existe aujourd’hui des méthodes pour s’en débarrasser à l’aide de procédures chirurgicales ou d’huiles naturelles, certaines décident de tout simplement les accepter.

Les marques “racontent une histoire”

L’ancienne Miss France dit être inspirée par le compte Instagram @Thebodyoptimist sur lequel on peut voir des femmes de tout âge et toutes formes, montrant fièrement leurs cicatrices, tâches ou vergetures, ce qui pour elle racontent une histoire et ajoute du relief.

“Cela montre que l’on n’est pas seules avec ces défauts. Je trouve que tous les corps sont beaux, il faut juste se sentir bien”, ajoute Camille Cerf.

Beaucoup de comptes “body positive ”, un mouvement qui prône l’acceptation de son corps, ont fleuris ces dernières années sur Instagram. Sur ces comptes, des femmes livrent leur témoignage, expliquent le rapport qu’elles ont désormais avec leur corps et postent aussi des photos d’elles au naturel.

Certaines transforment même la zone où se situe leurs tâches ou vergetures en oeuvre artistique. Paillettes, peinture ou fleurs: ces instagrammeuses ne manquent pas d’idées pour embellir leur marques.

À voir également sur Le HuffPost : Les marques de lingerie changent de discours sur le corps des femmes mais ce n’est pas gagné