close
  • chevron_right

    Bretagne, une terre sacrifiée

    Mathias Poujol-Rost ✅ · 7 days ago - 20:05

#Documentaire réalisé par Aude Rouaux et Marie Garreau de Labarre.

Pauvre et enclavée au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la #Bretagne est aujourd’hui la première #région agro-alimentaire d’Europe.

Plus de 1,5 millions d’hectares de #terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros #pourvoyeur d’emplois de la région. Mais, il y a un revers à la médaille : #algues vertes, #maladies professionnelles, #rejets #toxiques, #épidémies mortelles chez les animaux...

Les #dégâts environnementaux et #humains de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les #scandales sanitaires se multiplient.

  • Bretagne : un territoire et des hommes à bout de souffle Bretagne, une terre sacrifiée

    Ce mardi, Le monde en face, présenté par Marina Carrère d'Encausse, propose le documentaire "Bretagne : une terre sacrifiée " réalisé par Aude Rouaux et Marie Garreau de Labarre.   Pauvre et enclavée au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la Bretagne est aujourd’hui la première région agro-alimentaire d’Europe. Plus de 1,5 millions d’hectares de terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois de la région. Mais, il y a un revers à la médaille : algues vertes, maladies professionnelles, rejets toxiques, épidémies mortelles chez les animaux...   Les dégâts environnementaux et humains de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les scandales sanitaires se multiplient.  Les réalisatrices Aude Rouaux et Marie Garreau de Labarre sont allées à la rencontre des associations, citoyens et agriculteurs bretons qui font entendre leur voix. Pour beaucoup d'entre eux, c’est l'ensemble d'un modèle agricole qu’il faut remettre en question.   Dans la baie de Saint-Brieuc, Yann Auffray, 23 ans, est persuadé que le décès de son père, lors d'un jogging, est dû aux algues vertes. Il s'est engagé dans un bras de fer judiciaire avec l'État. Près de Guingamp, Christophe Thomas a perdu une partie de ses vaches laitières. L'agriculteur pense qu'elles ont été intoxiquées par des granulés livrés par sa coopérative Triskalia. Mais, il ne peut aujourd'hui assurer la survie de sa ferme sans ce géant breton de l'agro-alimentaire.

  • Hu chevron_right

    Bretagne: Poséidon apparaît sur une photo de la tempête Justine

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 6 February, 2021 - 11:02 · 1 minute

La photo du photographe Mathieu Rivrin a fait le tour du web (photo d

PHOTOGRAPHIE - Plus de 21.000 likes en quatre jours sur Instagram. L’image du photographe Mathieu Rivrin saisie le 30 janvier 2021 et visible ci-dessous montre la tempête Justine avec un visage qui pourrait être celui du dieu de la mythologie grecque Poséidon (Neptune pour les Romains).

Prise dans le Finistère Sud à Lesconil en Bretagne, cette photo d’une vague en décomposition a fait le tour des réseaux sociaux depuis sa publication ce mardi 2 février.

Pour le photographe spécialiste des tempêtes, il s’agit d’un “coup de pot”, comme il l’a expliqué dans le quotidien régional de Bretagne Le Télégramme .

Une dizaine de photographes étaient d’ailleurs présents sur ce spot très prisé par les chasseurs de tempête mais seul Mathieu Rivrin a su saisir cet instant divin. “Il fallait une digue orientée sud, par rapport au sens du vent, pour que les vagues s’y fracassent. Je connais l’endroit par cœur. J’y ai passé quatre heures ce jour-là. Le meilleur moment, c’était vers 17 h 30, 18 h”, a expliqué l’artiste de 31 ans au Télégramme . Et d’ajouter que son métier lui permet de “déborder du couvre-feu”.

Plus généralement, le photographe partage régulièrement des images de paysages marins et de vagues sur son compte Instagram @mathieu Rivrin_photographies.

Il a participé à plusieurs ouvrages sur la Bretagne , comme il l’explique sur son site web. Par ailleurs, à l’étranger, Mathieu Rivrin a photographié des paysages marins d’Islande et d’Écosse.

À voir également sur le HuffPost: La Garonne a amorcé sa (lente) décrue après le passage de la tempête Justine

  • Hu chevron_right

    Nantes veut un référendum pour la réunification de la Bretagne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 5 February, 2021 - 12:39 · 2 minutes

Ce vendredi 5 février, le Conseil municipal de Nantes a voté pour demander au gouvernement un référendum sur la réunification de la Bretagne et de la Loire-Atlantique. Cette revendication n

RÉGIONS - Le conseil municipal de Nantes a voté ce vendredi 5 février un vœu demandant au gouvernement d’organiser un référendum sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne , “pour que l’aspiration démocratique des citoyens soit entendue”.

Ce vœu a été voté par les 56 membres de la majorité municipale PS-EELV, selon la mairie. Un élu s’est abstenu et les autres n’ont pas pris part au vote. Dans son vœu, la ville rappelle la pétition qui avait recueilli, en 2018, 105.000 signatures, soit 10% du corps électoral de la Loire-Atlantique, en faveur de l’organisation d’une telle consultation.

“Cette forte mobilisation citoyenne ne peut être ignorée. Elle traduit en effet l’aspiration de nos concitoyennes et de nos concitoyens à être davantage consultés, dans un contexte d’indispensable revitalisation de notre démocratie”, peut-on lire dans ce vœu signé par la maire PS Johanna Rolland.

L’ancienne cité des ducs de Bretagne affirme également son intention de “se doter d’une instance pérenne plurielle pour engager une véritable concertation avec l’État sur les modalités d’organisation de ce référendum, organiser un débat approfondi sur les enjeux et les conséquences d’un redécoupage afin de nourrir le débat citoyen, formuler des propositions pour renforcer les coopérations entre Nantes et les autres territoires bretons”.

Le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne est un sujet récurrent de la vie politique nantaise. En 2014, plus de 10.000 personnes avaient manifesté dans les rues de la ville pour demander la “réunification” de la Bretagne en plein débat sur la réforme territoriale. Plus récemment, en janvier 2021, 150 élus des deux régions avaient publié une tribune dans le JDD pour réclamer un référendum à Emmanuel Macron.

Actuellement la Bretagne est composée de quatre départements, l’Ille-et-Vilaine, les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan.

À voir également sur Le HuffPost: Cette île du Morbihan a reçu ses vaccins par hélicoptère