close
  • Nu chevron_right

    Que sait-on des « concerts-tests » annoncés par Roselyne Bachelot ?

    news.movim.eu / Numerama · Tuesday, 16 February - 17:19

Trois concerts expérimentaux vont être organisés à Marseille et Paris, en mars et avril, pour étudier scientifiquement les possibilités d'une reprise de ces événements dès cet été. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Que sait-on des « concerts-tests » annoncés par Roselyne Bachelot ? est apparu en premier sur Numerama .

  • Hu chevron_right

    De Biolay à Aubert, tout le monde avait un mot à dire à Bachelot aux Victoires de la musique

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 23:57 · 3 minutes

VICTOIRES DE LA MUSIQUE - “Je profite de la présence ou de l’absence de madame la ministre pour ne rien réclamer”. Jean-Louis Aubert, président de cette 36e édition des Victoires de la musique , a donné le ton dès son discours d’ouverture. Alors que cela fait bientôt un an que les salles de concert sont fermées en France et qu’aucune perspective ne leur ait donnée, les 3h de show sur France 2 ont aussi été l’occasion pour les artistes d’interpeller Roselyne Bachelot , comme le montre notre vidéo en tête de cet article.

“L’État ne m’a rien donné, jamais. Et je lui ai beaucoup rendu”, a ironisé le chanteur et musicien de Téléphone en préambule de cette “bamboche” musicale. Et de reprendre plus sérieusement: “Tout ce que je vous demanderai madame la ministre, c’est de continuer de prendre soin de tous ceux qui vivent et bossent autour de nous.”

Puis c’est au tour de Benjamin Biolay de profiter de ce micro ouvert en direct pour invectiver les pouvoirs publics. Double lauréat de la Victoire de l’artiste masculin et de l’album de l’année, le chanteur a pris le temps d’évoquer la situation de tous ceux qui travaillent dans le monde du spectacle.: “Ça n’a pas été une année très victorieuse pour la musique”. Il a ensuite pointé du doigt “le silence étourdissant des pouvoirs publics et des gens qui sont censés être notre ministre de tutelle par exemple”. “J’attends qu’on nous écoute un petit peu”, conclut l’interprète de “Comment est ta peine”.

Quelques heures plus tôt déjà, à l’antenne d’Europe 1, le chanteur Benjamin Biolay avait interpellé la ministre de la Culture après qu’elle ait “rabroué” Pierre Niney selon lui. “Je suis tout particulièrement favorable à un débat avec madame Bachelot (...) Alors, oui, une antenne un peu ouverte, où l’on puisse se parler”, proposait-il alors.

Roselyne Bachelot en coulisses

Enfin à un autre moment de la cérémonie, Laury Thilleman et Stéphane Bern ont passé la parole à Thomas Savy, clarinettiste et membre ce vendredi soir de l’orchestre des Victoires de la musique. Lui aussi s’est adressé directement à la locataire de la rue de Valois, au nom de tous ceux qui travaillent pour un secteur qui représente près de 50 milliards d’euros à l’économie du pays. “N’entendez-vous pas les inquiétudes qui tournent au désespoir? Comment vivre en ayant perdu la moitié de ses revenus? En voyant l’avenir chaque jour plus sombre?”, a-t-il déclaré avant de réclamer la prolongation de l’année blanche des intermittents du spectacle.

Roselyne Bachelot n’a pas été vue sur la scène ni dans le public des Victoires de la musique. Mais pourtant la ministre de la Culture était bien là, dans les coulisses de la Seine musicale, comme en attestent quelques photos immortalisées par des médias présents. “Je suis là pour bâtir un modèle résilient, je travaille de jour comme de nuit pour ça, je suis de tout cœur avec les artistes. C’est important d’être là”, a-t-elle glissé au Parisien .

Pas sûr que Benjamin Biolay, Jean-Louis Aubert et le million de personnes qui vivent de la culture en France se satisfassent de ces quelques mots.

A voir également sur Le HuffPost: Aux Victoires de la Musique 2021, pourquoi y avait-il du public malgré le Covid-19?

  • Hu chevron_right

    Aux Victoires de la Musique 2021, le public de figurants fait réagir

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 21:48 · 2 minutes

VICTOIRES DE LA MUSIQUE - Mais pourquoi diable y avait-il du public aux 36e Victoires de la Musique ? Voilà une question que ce sont posés les téléspectateurs ce vendredi 12 février en regardant la cérémonie sur France 2, alors que la pandémie de coronavirus continue de toucher le pays .

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes se sont insurgés contre ce qu’ils ont considéré comme un “passe-droit” par temps de pandémie.

En réalité, il ne s’agissait pas d’un “vrai public”, mais bien de figurants rémunérés pour applaudir, comme l’ont expliqué Stéphane Bern et Laury Thilleman en préambule de la soirée. 200 d’entre eux ont été recrutés par les organisateurs pour animer la soirée, tout en respectant les sacro-saints gestes barrières.

Ils étaient d’ailleurs répartis autour de l’orchestre installé exceptionnellement dans les gradins bien vides de la Seine musicale de Boulogne-Billancourt. Un dispositif qui était différent de celui des NRJ Music Awards, organisé dans la même salle en décembre dernier. À l’époque, TF1 n’avait pas accueilli de spectateurs (ni de figurants) et avait simplement ajouté des faux applaudissements. Ue foule fictive qui en avait perturbé plus d’un.

Dans le cas des Victoires de la Musique, le recours aux figurants était l’ultime solution pour les organisateurs qui rêvaient d’être concert-test et d’accueillir 1.300 personnes. Un “laboratoire” qui aurait permis de mesurer la propagation du coronavirus dans une salle de concert, en réalisant des tests PCR du public avant l’événement et cinq jours après. Mais la préfecture des Hauts-de-Seine n’a pas donné son autorisation.

À voir également sur Le HuffPost: Les meilleures punchlines de “aimée” de Julien Doré

  • Hu chevron_right

    EN DIRECT - Les Victoires de la musique 2021 et tout le palmarès

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 19:32 · 1 minute

La chanteuse Yseult lors du concert des révélations des Victoires de la musique 2021 au Casino de Paris, le 11 janvier 2021

VICTOIRES DE LA MUSIQUE - Qui seront les grands gagnants de cette édition 2021? Alors que l’année musicale a été évidemment marquée par la crise du coronavirus , la fermeture des salles de concert et l’annulation des festivals , France 2 célèbre ce vendredi 12 février la musique avec la traditionnelle cérémonie des Victoires. Elle est présentée en direct de la Seine musicale par Laury Thilleman et Stéphane Bern.

Si la musique électro brille par son absence dans les nominations, d’autres artistes font figure de favoris à l’image de Benjamin Biolay. L’interprète de “Comment est ta peine” concourt dans trois catégories: artiste masculin, album et chanson. La chanteuse et comédienne Camélia Jordana est en lice pour la chanson originale avec “Facile”, tandis que Yseult, Pomme et Suzanne se côtoient pour la Victoire de l’artiste féminine.

Les catégories “révélation scène” et “meilleur concert” ont elles laissé place à des nouveautés: “révélation masculine” et “révélation féminine” pour mettre tout de même les projecteurs sur de jeunes artistes, complètement privés de scène en 2020. Et aussi une Victoire du “titre le plus streamé” en France qui sera décernée à “Ne reviens pas” de Gradur avec Heuss l’enfoiré.

Plus d’informations à suivre...

A voir également sur Le HuffPost: Les meilleures punchlines de l’album “aimée” de Julien Doré

  • Hu chevron_right

    Benjamin Biolay réclame un débat à Roselyne Bachelot

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 16:39 · 2 minutes

Benjamin Biolay réclame un débat à Roselyne Bachelot (photo d

BENJAMIN BIOLAY - “Je trouve que notre ministre de tutelle est un peu absente, sauf pour nous rabrouer quand on dit des bêtises”. Interrogé par Europe 1 dans l’émission “Europe Matin” ce vendredi 12 février, Benjamin Biolay n’y est pas allé par quatre chemins pour dire ce qu’il pensait de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot .

L’un des principaux points que le chanteur reproche à la ministre est sa réponse à l’acteur Pierre Niney , qui avait interpellé le gouvernement le 7 février sur Twitter. Le comédien s’était mué en porte-parole du monde de la culture et avait un publié un message sous forme d’anaphore sur le réseau social. Message dans lequel il exprimait son désarroi face à la situation.

“100 jours sans aucun musée, Mais avec tous les lieux de cultes, 100 jours sans aucun cinéma, Mais avec tous les grands magasins, 100 jours sans aucun théâtre, Mais avec tous les avions où l’on mange en même temps... 100 jours d’incompréhension...”, avait-il déploré.

Ça ne mérite pas d’être repris de volée comme ça, à base de chiffres Benjamin Biolay

Roselyne Bachelot lui avait alors répondu qu’il manquait une donnée importante dans son message, le nombre total de morts dûs au Covid, ainsi que les personnes touchés par les formes graves de la maladie.

“On est tout à fait conscient qu’il y a une pandémie, que c’est catastrophique, qu’il y a 80.000 morts, comme elle l’a rappelé à Pierre Niney. Ce n’était pas l’objet de la démarche de Pierre Niney d’être rabroué”, a estimé Benjamin Biolay au micro d’ Europe 1 . Et d’ajouter, mécontent: “Il expliquait la vie de tous les artistes et de tous les gens qui aiment la culture. Ça fait cent jours, un peu plus, que l’on est au pain sec, ce n’est pas rien. Ça ne mérite pas d’être repris de volée comme ça, à base de chiffres”.

L’agacement du chanteur après les propos de Roselyne Bachelot traduit de longs mois de souffrance pour le monde de la culture. Une situation extrêmement préoccupante dont Benjamin Biolay aimerait discuter avec la ministre.

“Je suis tout particulièrement favorable à un débat avec madame Bachelot (...) Alors, oui, une antenne un peu ouverte, où l’on puisse se parler”, a-t-il précisé, avant de conclure: “Comme si on travaillait, comme une réunion technique mais médiatisée. Ce serait bien”.

À voir également sur le Huffpost : Sur TikTok, elle met en musique des messages d’utilisateurs Tinder

  • Hu chevron_right

    "Sex and the City" : pourquoi Samantha ne sera pas dans le revival

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 11:10 · 2 minutes

Les actrices Cynthia Davis, Kim Cattrall, Kristin Davis et Sarah Jessica Parker lors d

CINÉMA - La série culte “Sex and the City” fait son retour. La plateforme de streaming HBO Max avait officiellement annoncé la nouvelle le 10 janvier dernier dans un communiqué. Et on sait aussi que si le casting est presque similaire à la version originale, l’actrice Kim Cattrall n’en sera pas.

Celle qui incarnait Samantha Jones ne jouera donc pas aux côtés Sarah Jessica Parker , Cynthia Nixon et Kristin Davis.

Invité de TVLine ce mercredi 10 février, le directeur du contenu de HBO Max en a donné quelques raisons. Interrogé par TVLine , Casey Bloys a expliqué que l’objectif n’avait pas été de “refaire ‘Sex and the City’”.

“Certaines amitiés s’estompent”

Le directeur de contenu de HBO Max a ajouté que les créateurs de la nouvelle version de la série télévisée n’avaient pas cherché à représenter des personnages revivant leur trentaine. “Il s’agit vraiment d’une histoire de femmes de cinquante ans. Elles font face à des choses qui arrivent à la cinquantaine” a-t-il confié à TVLine.

Casey Bloys est revenu sur les relations amicales. “Les gens entrent vos vies et repartent. Des amitiés s’estompent et de nouvelles commencent”, déclare-t-il. Selon lui, cette future saison de la série est très révélatrice de ce qu’il se passe dans la vraie vie des acteurs. “Elle est très honnête”, ajoute-t-il.

La star Sarah Jessica Parker, qui coproduit le programme aux côtés de Michael Patrick King, avait mis en ligne, le 11 janvier dernier, une bande-annonce de la série intitulée “And Just Like That...”. De nombreux internautes avaient remarqué l’absence de Kim Cattrall. »

La nouvelle version de “Sex and the City” se veut également plus fidèle dans sa représentation de la diversité démographique de New York, a déclaré Bloys. En effet, des voix noires comme l’humoriste Samantha Irby et Keli Goff de “Black Lightning” sont les nouvelles recrues en tant que scénaristes.

La série originale créée par Darren Star, est basée sur le livre éponyme de Candace Bushnell paru en 1997. Le premier épisode est sorti en 1998 et six saisons ont suivi. La série a également donné lieu à deux films sortis en 2008 et 2010 et à un préquel, diffusé en 2013 sur deux saisons.

À voir également sur Le HuffPost :  Dans un pub pour le Super Bowl 2021, Timothée Chamalet incarne le fils d’Edward aux mains d’argent

  • Hu chevron_right

    Le film "Les trois mousquetaires" tient son casting grandiose

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February - 10:54 · 2 minutes

Le film aurait coûté 60 millions d

CINÉMA - Le film “Les trois mousquetaires” se dévoile un peu plus. Alors que le long-métrage est actuellement en préparation, le casting a été dévoilé ce vendredi 12 février sur le compte Twitter des cinémas Pathé. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est alléchant, très très alléchant.

Martin Bourboulon, réalisateur de “Papa ou maman” et chef de file du projet, n’a pas choisi n’importe quel visage pour incarner à l’écran les personnages iconiques du roman d’ Alexandre Dumas .

Eva Green , Romain Duris , François Civil ou encore Vincent Cassel seront de la partie. Ils incarneront, dans l’ordre, l’antagoniste Milady de Winter et les mousquetaires, Aramis, D’Artagnan et Athos.

Le film “Les trois mousquetaires” devrait sortir en 2023

Ils seront rejoints par Pio Marmaï, Lyna Khoudri, Louis Garrel, Vicky Krieps et Olivier Jackson-Cohen qui joueront respectivement Porthos, Constance Bonacieux, Louis XIII, la Reine Anne d’Autriche et le Duc de Buckingham.

Cette adaptation sera séparée en deux parties, l’une intitulée “D’Artagnan” et l’autre “Milady”. Le scénario sera écrit par Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, scénaristes du film “Le Prénom”. Ce dernier avait déclaré au Film Français en novembre dernier qu’il s’agirait “de deux grands films d’aventures tournés d’un bloc à partir de l’été prochain”, et que c’était “un énorme projet avec 7 à 8 mois de tournage”.

Toujours dans les colonnes du Film Français , le producteur Didier Rassam, lui, avait fait part de son objectif de “répondre aux franchises américaines” avec cette adaptation. “J’avais une envie de fresque familiale, d’aventures avec un grand A. Les Trois mousquetaires cochait toutes les cases. Je vois ‘Les Trois mousquetaires’ comme une réponse aux franchises américaines. C’est cette ambition que nous voulons porter”, avait-il pointé.

La sortie du premier film est pour l’instant prévue pour 2023. Avant pourquoi pas d’autres adaptations de l’œuvre de Dumas puisqu’une nouvelle version du Comte de Monte-Cristo est également dans les cartons.

À voir également sur le HuffPost : Jean-Pierre Bacri, l’éternel ronchon du cinéma français