close
  • Ar chevron_right

    As it turns out, “Netflix Gaming” isn’t a streaming service

    news.movim.eu / ArsTechnica · Thursday, 26 August, 2021 - 18:58 · 1 minute

One month after its vague announcement of a new gaming-centric strategy , Netflix has taken the wraps off of how exactly it will "publish" video games in the foreseeable future: as downloadable smartphone apps, available exclusively for paying video-streaming subscribers.

The news coincides with the company's public launch of Netflix Gaming on Thursday as part of the service's smartphone app... but only in Poland, and only on Android. The company's American Twitter translated Thursday's Polish announcement, which explains how it works and the two games launching as part of the service today: Stranger Things 3 , a 16-bit beat-'em-up that was previously available as a standalone Google Play purchase (and is still live on PC and consoles); and Stranger Things: 1984 , a brand-new, smartphone-exclusive game that seems to revolve around slow, puzzle-solving movement through pixellated TV-series environments. (Both games, coincidentally, were made by the same indie game studio, BonusXP , which is based in Texas, not Poland.)

To access this content, you'll need to log in to Netflix's Android app while using a Polish IP address, then open the region's new "N Gaming" tab. From there, pick either of those games, which will direct you to their Google Play download listings. Once downloaded, go back into the Netflix app and boot the game of your choice from there.

Read 7 remaining paragraphs | Comments

index?i=j854HCzRVFw:kNv8yhi8J4o:V_sGLiPBpWUindex?i=j854HCzRVFw:kNv8yhi8J4o:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Ar chevron_right

    Our fave gentleman thief is back for revenge in trailer for Lupin part 2

    news.movim.eu / ArsTechnica · Tuesday, 11 May, 2021 - 18:55 · 1 minute

Omar Sy is back as Assane Diop, a modern-day gentleman thief who models himself on the classic French fictional character Arsène Lupin, in part 2 of Lupin , coming to Netflix on June 11.

The Netflix French original series Lupin proved to be an unexpected hit when it debuted earlier this year, purportedly racking up views in 70 million households in its first month. And there's good news for those frustrated by part 1's cliffhanger ending: we'll soon find out what happens next, as Netflix just dropped a full trailer and release date for part 2 of the saga. Alas, the trailer is dubbed in English— quelle horreur !—which means we miss out on star Omar Sy's dulcet tones. (Dear Netflix: it's OK to have subtitled trailers for your foreign fare. In fact, it's far, far preferable to bad dubbing.)

(Some spoilers for part 1 below.)

As I've written previously , Arsène Lupin is the creation of Maurice Leblanc , who based the character partly on a French burglar/anarchist . Relentlessly pursued by a detective named Ganimard, Lupin is captured stealing a woman's jewels while on board a ship. Although he is imprisoned, he ultimately escapes before standing trial and goes on to pull off many other colorful heists.

Read 9 remaining paragraphs | Comments

index?i=OKFSwPefTu4:LSBzMeAp_mo:V_sGLiPBpWUindex?i=OKFSwPefTu4:LSBzMeAp_mo:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Nu chevron_right

    Tribes of Europa : la série de Netflix qui se voulait grande mais ne décolle jamais

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 19 February, 2021 - 10:38

Notre critique de la saison 1 de Tribes of Europa, disponible ce 19 mars sur Netflix. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Tribes of Europa : la série de Netflix qui se voulait grande mais ne décolle jamais est apparu en premier sur Numerama .

  • Hu chevron_right

    La bande-annonce de "Caïd", nouvelle série française de Netflix façon FPS

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 4 February, 2021 - 16:28 · 1 minute

SÉRIES - Après l’immense succès de “Lupin”, Netflix retente sa chance avec une série française filmée tel un jeu vidéo de tir à la première personne. Réalisée par Ange Basterga et Nicolas Lopez, épaulés par Nicolas Peufaillit, la mini-série “Caïd” est prévue pour le 10 mars sur la plateforme.

Tournée à Martigues, “Caïd” se présente comme un thriller en 10 épisodes. Concernant l’intrigue, on suit un caméraman et son réalisateur envoyés tourner un clip de rap, et mêlés malgré eux à une guerre des gangs dans les cités du Sud de la France. La bande-annonce, que vous pouvez retrouver en tête de cet article, révèle le parti pris d’accentuer l’immersion du spectateur avec une prise de vue rappelant les “FPS” ainsi que le “found footage”.

La dénomination FPS (“First-person shooter”) désigne un jeu vidéo de tir à la première personne”, à l’image du célèbre “Call of Duty”. Dans le septième art, on parle de “found footage” pour évoquer une vue subjective, comme si c’était l’un des protagonistes du film (ou de la série) et non un caméraman qui avait filmé, et que l’on avait retrouvé par la suite ces images prises dans le feu de l’action.

Ce type de prises de vue a pour objectif d’impliquer davantage le public dans l’ intrigue et l’action, comme s’il était lui-même présent. Il a été popularisé notamment par le “Projet Blair Witch” sorti en 1999, dont se sont inspirées les sagas “REC” ou “Paranormal Activity”.

Aux côtés d’Abdraman Diakité, Mohamed Boudouh, et Sébastien Houbani, on retrouvera aussi Idir Azougli, nommé aux César 2019 dans la catégorie meilleur espoir masculin et à l’affiche de “Bac Nord”, en salles prochainement.

A voir également sur Le HuffPost : Amy Poehler est une ex-féministe anarchiste dans la bande-annonce de “Moxie”

  • Hu chevron_right

    Dans la bande-annonce de "Moxie" sur Netflix, un groupe de lycéennes se rebelle

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 3 February, 2021 - 15:32 · 1 minute

NETFLIX - Comment démolir le patriarcat et lutter contre le sexisme ordinaire à 16 ans? C’est tout l’enjeu de Viv, adolescente timide devenue meneuse de révolte dans son lycée au Texas, comme le dévoile la bande-annonce du film “Moxie”. Le teen movie sera disponible sur Netflix le 3 mars 2021 et adapte l’ouvrage éponyme de l’écrivaine Jennifer Mathieu sorti en 2017.

Sur les images que vous retrouverez en tête de l’article, on découvre la réalisatrice du film et star de “Parks and Recreation” Amy Poehler, dans le rôle d’une ancienne féministe anarchiste et membre d’un groupe de punk des années 90. C’est en tombant sur les archives du passé militant de sa mère que Viv (Hadley Robinson) est saisie d’un souffle de révolte anti-sexiste.

Mais les luttes ont évolué, et le visage du patriarcat n’est plus le même qu’à l’époque des “Riot grrrl”. Alors en créant le fanzine féministe “Moxie” (qui est un mot vulgairement employé pour désigner le courage), Viv et son groupe de militantes vont tenter de combattre le sexisme ordinaire en dénonçant l’objectivation du corps féminin et la banalisation du harcèlement sexuel, notamment.

Parmi ces lycéennes pleines de courage, on retrouve notamment Emma, incarnée par la star de la saga “After”Josephine Langford, ainsi que l’actrice Josie Totah, qui interprétait le personnage de Stuart dans la série “Jessie” sur Disney Channel.

C’est tout un mouvement féministe et révolutionnaire qui bousculera ce lycée du Texas, au grand dam de la direction et de ceux qui se complaisaient dans ce système discriminatoire, tel que le sportif Mitchell incarné par Patrick Schwarzenegger.

À voir également sur le HuffPost : Dans la bande-annonce de “Paris Police 1900”, anarchistes et antisémites divisent Paris

  • Hu chevron_right

    Golden Globes 2021: "Emily in Paris" décroche deux nominations, Netflix au sommet

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 3 February, 2021 - 15:11 · 2 minutes

NETFLIX - Après sa mise en ligne sur Netflix en octobre, la nouvelle série du créateur de “ Sex and the City ”, “ Emily in Paris ” avait fait bondir de nombreux Parisiens, effarés par les clichés véhiculés par le programme américain sur la capitale. Ce méli-mélo d’amour, de mode, de béret et de croissants n’a toutefois pas porté préjudice à Emily qui s’est offert ce mercredi 3 février deux nominations aux Golden Globes, consacrant au passage le poids de Netflix dans cette cérémonie bousculée par l’épidémie de coronavirus.

Malgré ses fantasmes, “Emily in Paris”, qui aura droit à une deuxième saison , obtient donc son ticket dans la catégorie “Meilleure série comique ou musicale” et “Meilleure actrice dans une série comique ou musicale” pour son interprète Lily Collins.

Netflix profite de la pandémie

La cérémonie des nominations aux Golden Globes a débuté tôt ce mercredi matin à Los Angeles, inaugurant une bien tardive saison des récompenses cinématographiques à Hollywood, chamboulée par la pandémie de Covid-19.

L’absence de pointures dans cette édition très particulière, entre fermeture des cinémas et report des grosses productions traditionnelles à cause du coronavirus, a logiquement fait le jeu de longs-métrages produits par les plateformes de vidéo à la demande, en particulier Netflix, qui s’offre une pluie de nominations (22 sélections contre 17 l’an dernier).

Symbole de la domination de la plateforme, le film “Mank”, production réalisée en noir et blanc par David Fincher, se classe en tête avec six nominations, dont celle du meilleur film dramatique. Un autre long-métrage Netflix, “Les Sept de Chicago” d’Aaron Sorkin, arrive à la seconde place avec cinq nominations.

Côté télévision, “The Crown” et “Ozark”, là encore des séries Netflix, se taillent la part du lion.

Cérémonie virtuelle le 28 février

Les Golden Globes font partie des prix les plus convoités du cinéma américain: ils sont un indicateur majeur des films et acteurs ayant de bonnes chances d’obtenir un Oscar. Mais le Covid-19 a brouillé cette fois les pronostics, provoquant le report de nombreux événements, y compris les Oscars qui se tiendront cette année fin avril.

Les récompenses seront remises dès le 28 février, à l’occasion d’une cérémonie virtuelle depuis Beverly Hills, avec là encore près de deux mois de retard sur le calendrier habituel.

A voir également sur Le HuffPost : Le fils de Pablo Escobar s’en prend à Netflix et aux séries qui “glorifient” son père

  • Ar chevron_right

    GoT alums among announced cast for Netflix Sandman adaptation

    news.movim.eu / ArsTechnica · Thursday, 28 January, 2021 - 18:10

Tom Sturridge has snagged the coveted role of Dream, aka Morpheus, in the Netflix adaptation of <em>The Sandman</em>.

Enlarge / Tom Sturridge has snagged the coveted role of Dream, aka Morpheus, in the Netflix adaptation of The Sandman . (credit: DC Comics)

At long last, Netflix has announced several cast members for its hotly anticipated adaptation of Neil Gaiman's award-winning graphic novel series Sandman . As Deadline Hollywood reports , Tom Sturridge ( Being Julia, Pirate Radio ) snagged the coveted role of Morpheus, Lord of the Dreaming, while Game of Thrones alums Gwendoline Christie and Charles Dance will play a gender-swapped Lucifer and the charlatan magician Roderick Burgess, respectively.

(Mild spoilers for the graphic novel series below.)

As we've reported previously , the titular "sandman" is Dream, aka Morpheus, among other names. He is one of seven entities known as the Endless, and he is seeking to set right his past mistakes. The other Endless are Destiny, Destruction, Despair, Desire, Delirium, and Death, portrayed as a perky punk/goth young woman. They became almost as popular as Dream himself (especially Death) and were featured in several spinoff comics.  The series opens when Morpheus, the King of Dreams, escapes from a 70-year imprisonment by an occultist (who actually wanted to capture Dream's sibling Death but trapped the Sandman by mistake).

Read 8 remaining paragraphs | Comments

index?i=2pViB_NGdUk:RDNVLoMeMIk:V_sGLiPBpWUindex?i=2pViB_NGdUk:RDNVLoMeMIk:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Ar chevron_right

    Review: Lupin updates classic French gentleman thief for the 21st century

    news.movim.eu / ArsTechnica · Sunday, 24 January, 2021 - 13:00 · 1 minute

Omar Sy stars as Assane Diop, looking every bit the contemporary version of Arsène Lupin, famed French fictional gentleman thief.

Enlarge / Omar Sy stars as Assane Diop, looking every bit the contemporary version of Arsène Lupin, famed French fictional gentleman thief. (credit: Netflix )

Netflix has kicked off 2021 with a bang, thanks to its new series, Lupin , starring French actor and comedian Omar Sy. This delightful contemporary reimagining of a classic character in French detective fiction, Arsène Lupin —a gentleman thief and master of disguise who was essentially the French equivalent of Sherlock Holmes—is a massive hit. According to Deadline Hollywood , Lupin is on track to top 70 million households in its first 28 days of release, beating out two other recent Netflix smash hits, Bridgerton (63 million households) and The Queen's Gambit (62 million households).

(Some spoilers below, but no major reveals.)

As I've written previously , Arsène Lupin is the creation of Maurice Leblanc , who based the character partly on a French burglar/anarchist . Leblanc was also familiar with the gentleman thief featured in the work of Octave Mirbeau as well as E.W. Hornung's famed gentleman thief, A.J. Raffles , and he also knew about Rocambole , a character whose adventures were recounted in a series of stories published between 1857 and 1870 by Pierre Alexis Ponson du Terrail.

Read 9 remaining paragraphs | Comments

index?i=NRRTmRQ2N4w:OifWkLY_qBI:V_sGLiPBpWUindex?i=NRRTmRQ2N4w:OifWkLY_qBI:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA