• chevron_right

    Possible coupure de service sur Liberapay

    Adrien Dorsaz – Mercredi, 11 Juillet - 17:01

Mince ! Ça craint, j'aimais bien leur service :-(


  • chevron-right

    Possible coupure de service sur Liberapay

    Liberapay risque de fermer le 26 juillet 2018 suite à des décisions de l'opérateur de paiement Mangopay. Bien que Liberapay soit une association sans but lucratif, elle doit s'appuyer sur certaines structures pour fonctionner. Parmi celles-ci, Mangopay, filiale de Leetchi, est un de nos partenaires majeurs depuis le début : c'est notre opérateur de paiement, qui s'occupe des transactions financières, prélevant une commission au passage. Sans Mangopay, impossible de mettre de l'argent sur Liberapay ou d'en retirer. Liberapay est un service qui a été pensé avant tout pour financer celles et ceux qui font les logiciels et la culture libres. Les dons ne sont pas fait à des projets, mais aux personnes qui travaillent sur ces projets. Parfois via les "équipes" mais chaque personne de l'équipe reste listée ainsi que la part qu'elle touche au sein de cette équipe. Nous n'avons pas imposé que les personnes soient clairement associés à des projets libres, pensant qu'il était plus important de valoriser la liberté et l'économie du don. De ce fait, nous avons été rejoints par des gens qui n'agissaient pas dans le logiciel et la culture libres : artistes traditionnels, militants de tous bords, personnes morales et physiques agissant dans les communs ou non. Nous sommes heureux de permettre à toutes ces personnes d'expérimenter une véritable économie du don : elles donnent de leur temps, de leurs compétences et de leurs énergies au quotidien, de façon indifférenciée. D'autres personnes considèrent que ces dons méritent le contre-don représenté par un peu d'argent, car il faut encore de l'argent dans ce monde pour tout ce qui ne rentre pas encore dans l'économie du don. Et nous, au milieu, facilitons le transfert monétaire afin que cet autre paradigme puisse exister. La neutralité a été inscrite dès la base dans le projet de Liberapay, car nous souhaitions être des facilitateurs et non des juges. Il revient à d'autres de juger ce qui est acceptable ou non pour cette société ; notre seul but est de permettre à l'argent de circuler et d'arriver auprès de ceux qui ne vendent rien et donnent librement. Nous avons beaucoup discuté de ce qu'impliquait cette neutralité. Nous ne voulions pas interdire les personnes ayant des convictions très éloignées des nôtres, parce que nous savions que commencer à exclure sur des critères idéologiques conduirait à des abus et précariserait d'autres groupes plus fragiles. Pour Liberapay comme pour Mangopay, la limite est bien sûr que les échanges monétaires ne doivent pas servir à financer des choses illégales : terrorisme et blanchiment d'argent en particulier. Nous avons effectivement travaillé en collaboration et de façon efficace avec Mangopay pour lutter contre des activités clairement illégales. Les comptes étaient alors clôturés à la fois côté Mangopay et côté Liberapay. Il y a eu des cas plus discutables sur le plan légal, mais nous n'avons pas les moyens de remettre en cause les décisions de Mangopay et ces utilisateurs ont également fini par être bannis. C'était la situation jusqu'au mois dernier. Puis le 26 juin, Mangopay nous a envoyé une lettre signifiant qu'ils clôturaient notre compte dans 30 jours. Ce n'était pas sensé arriver : le contrat que nous avons signé avec eux stipulait que nous devons d'abord recevoir une lettre précisant nos manquements aux règles avant la résiliation. Nous n'avons pas reçu cette lettre d'avertissement, seulement la lettre de licenciement. Nous avons respecté le contrat de notre côté et, même après avoir contacté les avocats de Mangopay, nous ne connaissons même pas exactement les raisons de sa résiliation. Ils nous ont parlé des utilisateurs bannis et nous ont expliqué que Liberapay "mettait en péril l'activité globale de la plate-forme". Mais nous ne savons toujours pas comment, ni ce que nous pouvons faire à ce sujet. Jusqu'à présent, nous attendons toujours des éléments pour améliorer nos éventuelles lacunes. Et maintenant, que faisons-nous ? Comme solution à court terme, nous avons proposé à Mangopay de fermer les inscriptions mais de continuer les transactions avec les utilisateurs actuels. Nous espérions pouvoir travailler avec les services de Mangopay pour déterminer quelles règles sont nécessaires, afin de mettre à jour nos Conditions d'Utilisation et adapter notre politique de modération. Leur réponse est finalement arrivée, ils refusent toute négociation. Nous cherchons depuis un certain temps une alternative à Mangopay pour améliorer la résilience du service. Mais Mangopay a agi avant que nous soyons prêts. Nous travaillons activement à la mise en place d'un autre opérateur de paiement, mais il n'est pas certain que nous le ferons avant l'échéance. En cas d'échec et de résiliation du contrat, vos portefeuilles continueront d'être actifs après le 26 juillet, mais vous ne pouvez faire qu'une seule chose : retirer votre argent sur votre compte. Si vous voulez retirer votre argent avant cette date, ou tout donner en une seule fois aux personnes que vous soutenez, nous le comprenons. Nous espérons vous revoir lorsque la situation se sera calmée. Qu'il s'agisse de clôturer les comptes le 26 juillet ou de trouver une solution rapide pour que le site continue à fonctionner, nous continuerons à nous battre pour offrir une alternative solidaire permettant le financement des biens communs, ancrée dans l'espace européen. Nous ferons de notre mieux pour assurer la continuité du service après cette date. Même si nous arrêtons temporairement dans nos services, nous espérons sincèrement que notre communauté envisagera de rester et de soutenir nos efforts jusqu'à ce que nous puissions faire renaître Liberapay de façon plus résiliente. Ce n'est pas la fin ! NDA : Ce texte est une traduction de la communication expliquant nos difficultés. Merci à toutes celles et ceux qui ont aidé à rédiger le texte initial. Télécharger ce contenu au format Epub Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    group_work LinuxFRJournaux 11 Juillet

  • favorite

    1 Like

    bohwaz