• chevron_right

    mathias poujol-rost ✅ – Vendredi, 13 Avril - 06:55

    Témoins sourds témoins silencieux

  • Témoins sourds témoins silencieux

    Dès juillet 1933, Hitler instaurait une loi d'hygiène raciale décidant la stérilisation, les avortements forcés et les premières exterminations dont le programme T4, d'un certain nombre d'handicapés et des sourds. Pour la première fois, une enquête qui durera sept ans, est menée sur l'histoire des sourds juifs sous le nazisme. Elle débute en 1993, par un débat organisé à la bibliothèque de Bagnolet, qui démontre que les sourds, bâillonnés par leur défaut de parole, ne pouvaient témoigner. De nombreux témoignages entrecoupés d'images des lieux où se déroulèrent les stérilisations (hôpital d'Hadamar, de Berlin...) et au musée d'Auschwitz viennent étayer ce débat. Des sourds ayant vécu cette période racontent leur stérilisation faite sous la pression de leurs professeurs ou de membres de l'association des sourds nazis ; des historiens comme Horst Biesold, spécialiste du problème des sourds sous le nazisme, brisent le silence, démasquant la logique perverse du régime nazi en matière d'hygiène raciale et d'anéantissement des handicapés, et dénoncent le rôle capital qu'ont joué les médecins dans ce sinistre processus.