close
    • chevron_right

      Elon Musk révèle être atteint du syndrome d'Asperger

      Le HuffPost avec AFP · news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 9 May, 2021 - 12:35 · 2 minutes

    Elon Musk révèle qu

    PEOPLE - Invité samedi 8 mai dans la soirée de l’émission de comédie satirique américaine “Saturday Night Live”, Elon Musk, le fantasque patron de Tesla et de SpaceX, a révélé être atteint du syndrome d’Asperger (SA) et a loué la cryptomonnaie Dogecoin .

    Il s’est vanté d’être la première personne atteinte de ce syndrome invitée dans l’émission SNL. “Ou du moins la première à l’admettre”, a-t-il fait valoir.

    “Écoute, je sais bien que je dis ou je poste des choses étranges, mais c’est justement la façon dont travaille mon cerveau”, a expliqué Elon Musk. “À toutes les personnes que j’ai pu offenser je dis: j’ai réinventé la voiture électrique et j’envoie des gens sur la planète Mars à bord d’une fusée”. “Vous pensez vraiment que je serais un gars détendu et normal ?”.

    Le SA est une forme d’autisme. Il s’agit d’un trouble du développement neurologique d’origine génétique, caractérisé par des difficultés significatives dans les interactions sociales.

    Elon Musk, qui avait minimisé le coronavirus, a essayé de se racheter, tout de noir vêtu, en disant que “les masques faisaient sens”. Il s’est gardé de fumer un joint en direct, en rappelant qu’ on lui reprochait de l’avoir fait dans un podcast .

    “Pas diabolique mais incompris”

    Le magnat de 49 ans, dont l’annonce de la participation à l’émission humoristique culte avait soulevé un semblant de polémique, a joué le jeu. Déguisé en Wario, l’ennemi du héros du jeu vidéo de Super Mario, Elon Musk a assuré “ne pas être diabolique mais seulement incompris”.

    Le fondateur de SpaceX a aussi fait montre d’un humour sombre en envoyant un astronaute sur Mars à qui il assène qu’il “ne survivra pas à cette mission” et dont la tête explose dans le casque en direct sur les écrans de Times Square.

    Et dans une pique à la fusée chinoise dont le retour incontrôlé sur terre samedi soir a lâché des débris dans l’Océan indien, les animateurs du show se sont demandés: “mais pourquoi donc Elon Musk est-il l’invité de l’émission ? Maintenant on sait, il avait besoin d’un alibi !”.

    À voir également sur Le HuffPost: Après les cyber-cochons, Elon Musk présente un singe jouant aux jeux-vidéo grâce une puce

    • chevron_right

      SpaceX: un prototype de fusée s'écrase après avoir atteint 10km de hauteur

      Le HuffPost avec AFP · news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 3 February, 2021 - 08:50 · 2 minutes

    ESPACE - Un prototype de fusée de la société aérospatiale américaine SpaceX s’est écrasé mardi 2 février à l’atterrissage lors d’un vol d’essai depuis la côte du Texas, selon les images diffusées par l’entreprise.

    Un autre prototype de la future fusée Starship avait connu le même sort en décembre. Il avait réussi à décoller avant de s’écraser dans une grande boule de feu.

    “Nous avons encore eu un excellent vol”, a cependant estimé un spécialiste de SpaceX commentant le vol d’essai, diffusé en direct. “Nous devons juste travailler un peu sur l’atterrissage”, a-t-il ajouté.

    Le fantasque milliardaire Elon Musk, fondateur de SpaceX, n’a de son côté pas commenté l’événement sur les réseaux sociaux. Il avait annoncé plus tôt dans la matinée sa décision de s’éloigner de Twitter quelque temps. Son compte dénombre près de 45 millions d’abonnés.

    Après un bras de fer avec l’administration fédérale de l’aviation américaine, le prototype Starship SN9 avait été autorisé à voler mardi.

    L’engin a décollé à 14h30 pour atteindre une altitude de 10 kilomètres. Il a ensuite coupé progressivement ses moteurs et effectué une série de manœuvres horizontales. C’est lorsque la fusée a tenté de retrouver une position verticale qu’elle s’est écrasée.

    Avec la fusée Starship, SpaceX vise Mars

    Ces essais se produisent dans une zone quasi déserte louée par SpaceX, à l’extrême sud du Texas , près de la frontière avec le Mexique et au bord du golfe du Mexique, une zone suffisamment vide pour qu’un accident ou une explosion ne cause pas de dommages ni ne fasse de victimes.

    La fusée Starship sera composée d’un vaisseau habité et d’un premier étage, appelé Super Heavy, équipé de 37 moteurs au lieu de 9, le tout mesurant 120 mètres de hauteur, et capable d’emporter 100 tonnes en orbite autour de la Terre.

    Elon Musk imagine lancer un jour plusieurs de ces vaisseaux à la conquête de Mars. Mais dans un premier temps, la fusée, si elle devenait opérationnelle, pourrait s’avérer utile pour des voyages plus proches, notamment pour la Lune, où la Nasa veut rétablir une présence durable à partir de 2024.

    Starship est également le véhicule avec lequel le milliardaire japonais Yusaku Maezawa est censé aller faire le tour de la Lune, en théorie en 2023, un voyage au prix confidentiel.

    À voir également sur Le HuffPost: Starship de SpaceX explose à l’atterrissage pour son 1er vol en altitude