close
    • chevron_right

      France assesses Paris Olympics terrorist threat in light of Moscow attack

      news.movim.eu / TheGuardian · Thursday, 28 March - 17:04

    Minister meets with intelligence services to discuss security for Games that includes opening ceremony on the Seine

    The French interior minister, Gérald Darmanin, has met with intelligence services to assess the terrorist threat to the country, after the Moscow concert hall attack claimed by Islamic State raised fresh security fears over the Paris Olympics.

    One of the biggest security challenges facing the organisers of the Games in the French capital is to protect the opening ceremony on 26 July. It is planned to be an unprecedented, open-air extravaganza, which for the first time in Olympic history will not take place within the confines of a stadium, but instead involve a flotilla of 94 boats carrying thousands of waving athletes down a 6km (3.7-mile) stretch of the Seine, followed by a further 80 boats carrying media and security, while an estimated 222,000 people gather along the river’s edge and 200,000 more watch from buildings.

    Continue reading...
    • chevron_right

      ‘Sport is never just sport’: Olympics exhibition in Paris reflects 20th century’s highs and lows

      news.movim.eu / TheGuardian · Thursday, 28 March - 05:00

    Les Jeux Olympiques: Miroir des Sociétés opens ahead of Paris Olympics and puts previous games in context of conflicts and injustices

    From the Nazi stadium propaganda in 1936 Berlin to the 1968 Mexico City podium protest of medal-winners Tommie Smith and John Carlos, who were expelled from the competition after raising their gloved fists in a Black Power salute against racial injustice, the Olympic Games have held a mirror up to some of the darkest moments of 20th-century history.

    Now, as the Paris Olympics prepares to open this summer against a backdrop of war from Ukraine to the Middle East – with Emmanuel Macron saying Russia will be asked to observe a ceasefire in Ukraine during the Games – a new exhibition in Paris takes an unflinching look at the social and geopolitical impact of the Games over the last century.

    Continue reading...
    Enercoop a versé 100 000€ de primes fléchées à ses producteurs - GreenUnivers

    La Cour des comptes juge le #plan de vidéo #surveillance de la capitale globalement « coûteux » et « inadapté », alors que le nombre de #caméras installées à #Paris est passé de 1 000 à 4 000 après les attentats de 2015.

    #jo2024

    Vidéosurveillance à Paris : Une facture salée en prévision des JO de 2024, alerte la Cour des comptes

    La Cour des comptes juge le #plan de vidéo #surveillance de la capitale globalement « coûteux » et « inadapté », alors que le nombre de #caméras installées à #Paris est passé de 1 000 à 4 000 après les attentats de 2015.

    #jo2024

    • chevron_right

      Le directeur de l'école privée Saint-Jean-de-Passy mis en examen pour "agression sexuelle sur mineur"

      AFP · news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 12 February, 2021 - 15:40 · 2 minutes

    (photo prétexte prise en décembre 2020 - MARTIN BUREAU / AFP)

    JUSTICE - Le directeur de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire privé réputé de Paris, a été mis en examen jeudi pour des soupçons d’ agression sexuelle sur un élève, a-t-on appris ce vendredi 12 février de sources concordantes.

    Daniel Chapellier, 71 ans, conteste ces accusations et a annoncé son intention de “se retirer pour assurer sa défense” et de “porter plainte pour dénonciation calomnieuse”, a indiqué la direction du groupe scolaire, dans une lettre envoyée jeudi aux parents d’élèves et professeurs, et dont l’AFP a eu copie.

    Le conseil d’administration de l’établissement du XVIe arrondissement, qui compte 3000 élèves, indique avoir “appris avec stupeur” cette mise en examen, annoncée par le Figaro et le Point et confirmée à l’AFP de source judiciaire.

    Le plaignant, un collégien de 14 ans, aurait été convoqué début février par M. Chapellier dans son bureau pour des problèmes de discipline, rapporte le Figaro . “La conversation aurait dévié sur des questions de sexualité” et le directeur est accusé d’avoir “eu des gestes déplacés envers l’élève” et de lui avoir demandé de lui “pratiquer une fellation”, poursuit le quotidien.

    Placé en garde à vue mardi à la brigade de protection des mineurs (BPM) dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet de Paris à la suite de la plainte, Daniel Chapellier a été présenté jeudi à une juge d’instruction.

    Mis en examen pour “agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans”, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a précisé la source judiciaire.

    Le conseil d’administration de Saint-Jean-de-Passy ajoute dans sa lettre avoir “pris acte de la décision de M. Chapellier” et “aussitôt nommé” Nathalie Doucet Ferrant, jusque là sous-directrice, pour le remplacer par intérim.

    “Conscients du traumatisme que cette nouvelle représente pour chacun d’entre nous”, il souligne rester, avec l’équipe de direction, ”à l’écoute” des parents et professeurs “dans les jours et les semaines qui viennent”.

    Le diocèse de Paris, autorité de tutelle de l’établissement, a de son côté indiqué “laisser la justice faire son travail”. “Nous n’avons aucun commentaire à faire”, si ce n’est souhaiter “que toute la vérité soit faite” dans cette affaire, a déclaré à l’AFP la directrice de la communication du diocèse, Karine Dalle.

    Daniel Chapellier, figure de l’enseignement privé catholique, avait pris sa retraite en 2015 après avoir dirigé pendant 13 ans un autre établissement réputé de la capitale, le lycée Stanislas. Il avait été rappelé à l’été 2020 pour assurer la transition à la tête de Saint-Jean-de-Passy, dont le directeur venait d’être licencié au terme d’une violente crise de gouvernance.

    À voir également sur Le HuffPost: #Metooinceste: elle témoigne après avoir accusé son ancien directeur de centre aéré à Paris

    • chevron_right

      Skier à Montmartre n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît

      Le HuffPost · news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 11 February, 2021 - 12:03

    SPORTS D’HIVER - Une neige qui accroche sous les skis...c’est en tous cas ce que les images des premiers skieurs de la butte de Montmartre laissent à penser pour cette édition 2021. L’exercice traditionnel de la descente sur les premiers flocons a laissé quelques traces sur les vêtements, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

    Des Parisiens qui se sont d’autant plus précipités sur cette piste improvisée que cette année, les sports d’hiver sont annulés , au moins pour les amateurs de glisse. Les remontées mécaniques sont toujours à l’arrêt, et les stations sont au bord du précipice : ces images de skieurs en détresse leur sont dédiées.

    À voir également sur Le HuffPost: Les images des chutes de neige en Bretagne

    • chevron_right

      Covid: les premiers tests salivaires déployés ce jeudi 11 février à Paris

      Le HuffPost · news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 10 February, 2021 - 15:57 · 2 minutes

    CORONAVIRUS - Nouveau déploiement. Interrogé ce mercredi 10 février au Sénat sur la mise en place des tests salivaires , le ministre de la Santé Olivier Véran a donné plusieurs nouveaux éléments de réponse.

    Tout en expliquant qu’il attendait les recommandations de la Haute autorité de santé dans la soirée, le ministre a assuré: “Les laboratoires se préparent, nous travaillons avec eux depuis des semaines. Le public prioritaire ce sont les enfants , dans les écoles afin d’identifier les cas positifs et de préserver les écoles dont nous souhaitons qu’elles puissent rester ouvertes le plus longtemps possible”. Olivier Véran a tout de suite ajouté que les premiers tests salivaires seraient menés dès ce jeudi à Paris au sein des hôpitaux de l’AP-HP.

    Ces tests sont effectivement moins inconfortables que les tests PCR “classiques” puisqu’ils se font avec de la salive. Il n’est plus nécessaire d’insérer un écouvillon dans le nez.

    Selon le ministre, les tests salivaires seront généralisés dès la mi-février avec “200.000 à 300.000 tests par semaine”. Pas question en revanche de recourir aux autotests salivaires, a prévenu Olivier Véran évoquant des résultats trop aléatoires . “La sensibilité de ces tests est de l’ordre de 11 % à 40 % pour les meilleurs d’entre eux, vous avez donc plus de chance de connaître la vérité si vous jetez une pièce en l’air”, a-t-il précisé en rappelant qu’aucun pays européen n’y avait massivement recours.

    Interrogé également sur le rythme de la campagne de vaccination par le sénateur Rachid Témal, Olivier Véran a assuré qu’entre 3,5 et 4 millions de Français auront reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus à la fin du mois, réfutant au passage tout manque de dose.

    “Les centres de vaccination ne manquent pas de doses. Ils savent pertinemment combien de doses ils reçoivent et peuvent adapter les rendez-vous”, a-t-il dit dans une rhétorique qui a vivement fait réagir, tout en concédant que les centres n’avaient effectivement pas assez de vaccin pour vacciner toute la population; “C’est pareil partout dans le monde”, a commenté le ministre.

    À voir également sur Le HuffPost: Face au Covid-19, Olivier Véran lance un appel aux infirmiers qui ont quitté l’hôpital